Schleiz - 1er septembre



Enfin un week-end "normal". Séance d'entrainement libre et première qualif vendredi, samedi deuxième séance qualif et sprint race sur 12 tours pour terminer dimanche avec le warm-up et la gold race sur 22 tours.

Sam profitera de cette séance libre pour se familiariser avec ce tracé spécial. Le circuit est très vallonné et emprunte une route habituellement ouverte à la circulation. Les séances se passent bien sous un beau soleil le vendredi. Les temps de l'année dernière sont atteints et même battus. Pour les courses, tout le monde sera qualif. Nous partirons en fond de grille. Jean Louis et Sam font un très bon départ sur la sprint race suivi de près du deuxième équipage franco-hollandais. La course s'installe rapidement, Jean louis et Sam ne peuvent rester au contact et l'écart se creuse avec leurs poursuivants. Ils termineront juste dans les points avec la 15ème place.

Dimanche, le temps est très menaçant. Il a plu une bonne partie de la nuit. La piste est séchante pour le warm-up. Le vent va vite faire son office et la Gold race partira sur le sec.



La course sera difficile sur ce tracé bien particulier. Sam le trouve particulièrement fatiguant. Il va falloir gérer. Départ de la course en milieu d'après midi. On s'installe en grille, feu rouge, départ.

Bon départ mais Jean louis et Sam se font rapidement dépasser par le side N°7 ainsi que par l'équipage Sophia/Anna, nos Suissesses. Quelques virages suivants, Jean Louis reprend l'ascendant sur les Suisses avec un beau freinage en bas de la descente. Philippe Gallerne a pris le large, mais suite à une sortie de virage, Jean-Louis et Sam les redépassent. Philippe abandonnera. Nous poursuivons la course avec en ligne de mire l'équipage Hollandais Team Connect. Quelques tours avant le drapeau à damiers, le team Fort les passe sans scrupules pour terminer une seconde devant eux à la 12ème place.

Un week-end bien rempli avec 5 points marqués. Le week-end aura vu aussi la domination des frères Birchall sur leur avion de chasse, vraiment impressionnant. Leur domination ne suffira pas à rattraper leur début de saison, Pekka Pavairenta et Adolf Hanni ne peuvent plus être rejoints pour le titre de champion du monde : Bravo.

Prochaine manche au Mans pour la dernière course du championnat.